Qu’est-ce que l’épargne réglementée ?

Un livret d’épargne réglementé est un compte, destiné à recueillir de l’argent et dont les dépôts sont rémunérés par un taux fixé par l’Etat. Il se distingue des « super livrets » (ou livrets non réglementés) dont le taux est régi par chaque banque.

Le livret A, produit phare des livrets réglementés

Le livret A est un produit d’épargne, disponible pour toutes les personnes – majeures ou mineures – désireuses d’en ouvrir un. Si, au départ, il était la propriété exclusive des Caisses d’Epargne, de la Banque Postale et du Crédit Mutuel, il est, désormais, proposé, depuis le 1er janvier 2009, par toutes les banques. Son plafond est actuellement fixé à 15 300 €, mais il pourrait prochainement s’élever à 30 600 €. Son absence de fiscalité lui confère, aujourd’hui, une rémunération nette de 2,25 %. Ce taux est révisé quatre fois par an – le 1er février, le 1er mai, le 1er août et le 1er novembre – afin de l’indexer à l’inflation. Attention, chaque personne ne peut ouvrir qu’un livret !

Le Livret Développement Durable (LDD)

Ex-Codevi (Compte de Développement Industriel), le Livret Développement Durable (LDD) est un produit conçu – au départ – pour favoriser / financer des projets environnementaux et écologiques. N’ayant pas de contrôle sur cet aspect, il s’agit, ni plus ni moins, d’un livret d’épargne classique, très proche du livret A. Comme lui, il est distribué par l’ensemble des acteurs bancaires – à raison d’un par personne – avec une rémunération identique (actuellement, 2,25 % nets), sans fiscalité, ni autre condition qu’être majeur et domicilié fiscalement en France. Seul son plafond diffère du livret A, puisque le LDD n’offre qu’un maximum de 6 000 € d’épargne, mais il pourrait – lui aussi – passer à 12 000 €, très prochainement.

Le Livre d’Epargne Populaire (LEP)

Le Livre d’Epargne Populaire (LEP) est un produit d’épargne réglementé – non imposable – dont le taux actuel est fixé à 2,75 % nets. Très attractif, il est, cependant, uniquement réservé aux personnes non imposables ou versant moins de 769 € par an à l’Etat. En effet, son objectif est de soutenir financièrement les personnes « fragiles », ce qui explique pourquoi son taux est plus élevé que le LDD et le Livret A. Comme les deux précédents livrets, il est disponible auprès de toutes les banques de réseaux, dans la limite d’un livret par personne. Son plafond est fixé à 7 700 €.

Le Livret Jeune

Le Livret Jeune est destiné à toutes les personnes résidant en France et âgées de 12 à 25 ans, soucieuses de faire leur premier pas vers l’épargne. Si sa rémunération est souvent identique à celle du livret A (2,25 % nets), chaque banque peut décider, arbitrairement, de l’augmenter selon son bon vouloir. Comme les autres livrets réglementés, il est non imposable et accessible partout, dans la limite d’un livret par personne.

Pour optimiser votre épargne, il est important de connaître le mode de calcul des intérêts : la règle des quinzaines est, ici, valable pour les 4 livrets réglementés. En d’autres termes, tous les 1ers et les 16 de chaque mois, on applique cette formule : les intérêts de la quinzaine sont le résultat du solde du livret multiplié par le taux du livret, divisé par 24. (24 étant le nombre de quinzaine dans l’année entière).

 

Cet article a été publié le mercredi 16 mai 2012 à 19 h 36 min et est classé dans dossier. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.

4.1 Ass_vie_120x60


180x150-axe1.gif